05/09/2013

La robe chatoyante et le boléro infernal



Ooh, Chatoyance !

À la fois mon plus ancien et mon plus récent projet couture, cette robe paradoxale (et chatoyante, donc), aura enfin été terminée à l'occasion d'un mariage.
Commencée il y a plus de cinq ans, elle a été enfouie dans un carton de tissus comme un vulgaire projet en suspens, sans aucun respect pour sa chatoyance.
(oui, j'aime beaucoup ce mot, je compte l'écrire une bonne cinquantaine de fois)
Car, quand même, ce tissu !! Je ne me souviens pas du tout comment j'ai pu mettre les mains dessus, ni en quoi il est. C'est un mystère... mais un très joli mystère, avec ces petites rayures multicolores, brodées pour certaines.
Je ne sais pas pour vous, mais moi, je le trouve assez... chatoyant, ce tissu.

This is my most ancient new project. Started more than five years ago and then forgotten, I finally finished this dress for a wedding.
I can't remember where I got this fabric, and... what a fabric ! Sadly, there is no photo to show it more precisely, but some of the little lines are embroidered...


L'inconvénient d'attendre aussi longtemps avant de finir un projet, c'est évidemment... le patron. Lui aussi, je l'ai oublié. Impossible de trouver quelque chose qui ressemble au bustier de cette robe dans ma pile de patrons : j'ai donc assemblé la parementure au petit bonheur la chance. Et ça marche ! J'irai même jusqu'à dire que pour une fois, les finitions ne piquent pas les yeux.
Mais à part cette victoire, la question demeure :
"mais comment j'étais foutue y a 5 ans, rogntudju ?!?"

Car oui, mon corps et ma robe chatoyante sont en conflit.

J'ai pu parader dans ma robe chatoyante tout l'après-midi, j'ai commencé à pratiquer l'apnée à partir du cocktail, et soudain : LE DRAME.
Le bustier de ma robe chatoyante a craqué entre le fromage et le dessert.
(Bon, ça m'a permis de goûter à tous les desserts tout en respirant, finalement, ce n'était pas plus mal...)

Vais-je reprendre la couture fautive ? Je suppute qu'il faut que je découse toute ma victorieuse parementure...
...zut.

Not only I forgot the origin of the fabric, I also forgot the pattern. I gathered my thin knowledge of dressmaking and interfacing-sewing, and... victory ! 
But despite this glorious win, there was still a grave question :
"what did I look like 5 years ago ??!"
Did the shape of my body change that much ?
The afternoon of the wedding-day was spent quite stiffly in my glorious dress, then came the cocktail and the beginning of apnea. Until, the DRAMA : the stiching in the depth of my collar suddenly exploded, right between cheese and desert.
Will I stitch it again, therefore ripping apart the interfacing of my dress ?
Is that really a question ?


Il me fallait un boléro.
J'avais un tissu mais pas de patron : c'est Jo, sur Thread and Needle, qui m'a indiqué ce patron disponible sur BurdaStyle.
Peu de pièces, des coutures simples : bingo.
Sauf que... j'ai décidé de le doubler (oui, parce qu'à un mariage en août, voyez-vous, il peut faire FROID).
Sauf que... je voulais garder la parementure (oui, parce que, voyez-vous, j'avais des chutes de tissu chatoyant, ça aurait été bête de rien en faire).
Sauf que... patron simple + doublure + parementure = boléro de l'enfer.
Mes notions de doublure sont assez minces, et les finitions d'une parementure sur une veste ouverte sont une des plus grandes énigmes de l'univers.
J'étais donc mal barrée.
J'ai donc assemblé le schmilblick à ma sauce, qui est sans doute très éloignée des règles de l'art. Après de trop nombreuses heures à suer dessus, le boléro était fini.


Mais dites-donc, l'intérieur de ce boléro... il ne serait pas chatoyant, lui aussi ?

I used this pattern for the bolero, and oh boy, the epic adventure it was ! I decided to add a lining AND keep the facing. Is that possible ? Maybe. Was it wise ? Nope.
I sewed the evil bolero the eve of the wedding, and I finished it in the middle of the night. No sleep before a party ? What a great idea !
My ever-growing list of "things to learn" has now two items copiously underlined : 
-how to line something
-how to sew a facing on a grmblbl open vest.

But I made it and wore it proudly ! Yay !


4 commentaires:

  1. Tout simplement superbe, malgré les rebondissements.
    Bravo à la couturière-mannequin !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai qu'un mot à dire : Waouuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhh ! Bravo !

    RépondreSupprimer
  3. J'aime trop ce tissu!!!!
    j'ai découvert ton blog grâce au forum du concours TN Extreme makeover. j'y participe aussi (j'en parle ici http://www.panierdezazou.com/extreme-sewing-makeover-de-threadneedles).
    Cette robe est superbe, et si seulement je pouvais trouver le même tissu j'en achèterai des mètres et des mètres pour en faire des robes, des sarouels, des jupes, etc. réellement chatoyant!

    RépondreSupprimer
  4. Ah ben ton coin couture il est bien caché dans ton blog!!! Bref j'adore le boléro de l'enfer, il chatoie à merveille sur cette jolie petite robe....

    RépondreSupprimer